Accueil international 02/September/2022 06:10 PM

Cinq organisations humanitaires appellent les États-Unis à exiger qu'Israël cesse de cibler la société civile palestinienne

Cinq organisations humanitaires appellent les États-Unis à exiger qu'Israël cesse de cibler la société civile palestinienne

Ramallah, le 2 septembre 2022, WAFA- Cinq organisations humanitaires ont envoyé une lettre ouverte au secrétaire d'État américain pour exiger qu'Israël mette fin à son ciblage de la société civile palestinienne, notamment en annulant sa désignation des droits de l'homme et des groupes de la société civile comme des organisations «terroristes».

Les organisations: Aide américaine aux réfugiés du Proche-Orient, Secours islamique États-Unis, Comité central de Mennonite des États-Unis, Conseil norvégien pour les réfugiés et Oxfam Amérique, ont écrit une lettre pour exhorter les Etats unis à exiger qu'Israël cesse ses attaques et sa campagne en cours pour criminaliser les organisations de la société civile palestinienne (OSC) qui protègent et soutiennent les Palestiniens vivant sous occupation israélienne.

« Tôt le 18 août, les forces israéliennes ont attaqué sept principales OSC palestiniennes en Cisjordanie occupée, confisquant des dossiers et du matériel, scellant les portes des bureaux et affichant des ordres militaires interdisant la réouverture des bureaux. Les raids ont eu lieu près de 10 mois après que le ministère israélien de la Défense et l'armée ont désigné six des organisations - Le centre Al Haq de droit international appliqué, Association de soutien aux prisonniers et des droits de l'homme d'Addameer, Centre de Recherche et Développement Bisan, Défense des Enfants International-Palestine, Union des comités de femmes palestiniennes et Union du travail agricole  – en tant qu'organisations « terroristes ». Un ordre militaire israélien a interdit la septième organisation, les comités de travail de la santé en janvier 2020. À ce jour, les autorités israéliennes n'ont présenté aucune preuve à l'appui de leurs allégations. »

« En juillet, les autorités israéliennes ont menacé trois avocats représentant certains des groupes interdits de poursuites en vertu des lois antiterroristes israéliennes. Sous la pression, les avocats ont par la suite suspendu leur représentation. »

Les cinq organisations ont indiqué: « Qualifier les organisations de défense des droits humains de «terroristes» sans aucune preuve étayée, perquisitionner et fermer leurs bureaux et criminaliser leur travail sont des tactiques utilisées par les régimes oppressifs et autoritaires du monde entier. Ils doivent être condamnés, peu importe où ils se produisent. »

Elles ont ajouté que les raids du 18 août ne sont pas sans précédent. Malheureusement, depuis plus d'une décennie, nous assistons à l'érosion de l'espace civique alors que les autorités israéliennes ciblent et répriment les individus et les organisations qui soutiennent la société civile palestinienne.

Ces actions vont à l'encontre des valeurs démocratiques que le gouvernement israélien prétend soutenir. Nous craignons que ce rétrécissement de l'espace civique ne rende de plus en plus difficile pour les organisations humanitaires de fournir l'aide et les secours nécessaires sur lesquels des millions de Palestiniens comptent pour répondre à leurs besoins fondamentaux, ont-t-elles poursuivi.

Les cinq organisations humanitaires ont exhorté le gouvernement américain à tirer parti de sa relation spéciale et à appeler les autorités israéliennes à cesser leurs attaques contre la société civile dans le territoire palestinien occupé et à annuler les désignations de « terrorisme » contre les groupes de la société civile palestinienne. « Nous appelons également les États-Unis à rejeter publiquement ces désignations non fondées et à ne pas restreindre la capacité de ces OSC à poursuivre leurs opérations. »

H.A

Nouvelles connexes