Accueil Rapports et Enquêtes 03/décembre/2018 11:51

Rapport : 24 martyrs et 260 arrêtés pendant le mois dernier

Ramallah, le 3 décembre 2018, WAFA- Lundi, le département des relations internationales dans l’organisation de libération de la Palestine, a rédigé un rapport sur les violations de l’occupation israélienne contre les Palestiniens et leurs propriétés pendant le mois dernier, dont le plus important était le martyre de 24 Palestiniens et 232 blessés et d’autres, en violation flagrante de toutes les conventions et  lois internationales et humanitaires.

Les éléments suivants sont mis en évidence dans le rapport, sous le titre  ‘un peuple sous occupation’ :

La violation du droit à la vie :

Le rapport a révélé que les forces armées israéliennes ont tué 21 citoyens Palestiniens dans la bande de Gaza et 3 en Cisjordanie occupée ainsi que 232 d’autres ont été blessés par de vraies balles, les balles en caoutchouc, par des brûlures causées par les bombes sonores et du gaz.

Des Palestiniens ont été asphyxiées par le gaz lacrymogène pendant les affrontements avec l’occupation ou pendant la répression de l’occupation des marches populaires pacifiques dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée.

Arrestation de plus de 260 citoyens et détention de 43 autres :

Les forces israéliennes de l’occupation ont arrêté à environ 260 citoyens Palestiniens pendant le mois dernier dont des enfants, les autorités israéliennes ont ciblé les responsables palestiniens officiels et les cadres des factions palestiniennes et des activistes dans la ville de Jérusalem occupée.

Dans ce contexte, les services du renseignement israélien ont convoqué le membre du comité exécutif de l’OLP, Adnan Al-Husseini et ont arrêté le gouverneur de Jérusalem, Adnan Ghaith.

Les autorités israéliennes de l’occupation ont publié des décisions d’expulsion pour plus de 33 citoyens de leurs maisons et de payer des amendes comme condition pour les libérer.

Le rapport a dévoilé, selon la Commission des Affaires des prisonniers et ex-prisonniers, que les enfants Palestiniens sont exposés à l’agression pendant leur arrestation, sachant que 350 enfants sont incarcérés dans les prisons israéliennes.

Il convient de rappeler que l’administration des prisons israéliennes poursuit la négligence médicale contre les prisonniers Palestiniens surtout ceux qui atteints de maladies chroniques.

Les forces israéliennes de l’occupation ont détenu 43 Palestiniens sur les barrages militaires israéliennes et pendant la perquisition des maisons de citoyens Palestiniens.

La violence de colons, la judaïsation de Jérusalem et la confiscation de terres

Le rapport a abordé la violation des autorités israéliennes de l’occupation des résolutions du Conseil internationale de sécurité : la résolution 446 en 1979 qui affirme que la colonisation et le transfert des résidents israéliens dans les territoires palestiniens sont illégaux, la résolution 452 en 1979 qui appelle à la fin de la colonisation même à Jérusalem et ne pas reconnaître son annexion et la résolution 465 en 1980 qui invite à démanteler les colonies.

Le rapport a indiqué que le comité d’organisation et de planification de la municipalité de l’occupation à Jérusalem a approuvé la construction de 460 unités coloniales dans la colonie illégale ‘Ramat Shlomo’ en la reliant aux routes de contournement menant à la ville de Tel Aviv, au détriment des quartiers palestiniens dans la ville de Jérusalem et les terres des citoyens palestiniens.

Des groupes de colons israéliens ont effectué les travaux de ravage et d’expansion dans les colonies illégales ‘Shavout Rahel, Amihai, Ahyah, Ish Kodsh et Kida au détriment des terres des citoyens palestiniens dans le village ‘Jaloud’ à Naplouse.

De plus, des gangs de colons ont commis le vandalisme et les violations dans tous les territoires palestiniens occupés dont la confiscation et le ravage des terres, la construction des routes coloniales, le pompage des eaux usées dans une école palestinienne, attaque des maisons et des Palestiniens en les blessant et l’incursion dans la mosquée d’Al-Aqsa.

La démolition des maisons et l’attaque contre les propriétés :

Le rapport a divulgué que les troupes militaires israéliennes ont détruit des installations résidentielles et commerciales dans différentes régions en Cisjordanie occupée et à Jérusalem occupée.

Dans la bande de Gaza, les avions militaires israéliennes ont bombardé un immeuble et ont endommagé des maisons voisines ainsi que d‘autres maisons et des bâtiments ont été démolis dans différentes régions de Gaza.

Les autorités israéliennes de l’occupation ont remis des notifications à des familles palestiniennes pour démolir leurs maisons.

Les violations contre les propriétés palestiniennes

Le rapport a exposé les violations contre les propriétés de Palestiniens dont le déracinement et le coupage des arbres, la provocation de citoyens pendant la récolte des olives par les colons, la confiscation de 500 palmiers à Jéricho, le vol des sommes d’argent par les soldats israéliens pendant la perquisition et la fouille des maisons palestiniennes, la saisie des ordinateurs, des documents, des téléphones portables, des caméras de surveillance, des véhicules et des tracteurs de Palestiniens.

Journalisme… interdiction de transférer les faits

Les autorités israéliennes de l’occupation empêchent toujours les journalistes de couvrir les faits dans les territoires palestiniens occupés et violent la résolution (2222 en 2015) du Conseil international de sécurité sur la protection des journalistes et les employés dans les médias dans les régions de conflit armé. 

H.A/F.N

 

 

 

Nouvelles connexes