Accueil Rapports et Enquêtes 23/septembre/2020 03:19

Le sadisme du tireur d’élite israélien tue les rêves des jeunes Palestiniens à Gaza

Le sadisme du tireur d’élite israélien tue les rêves des jeunes Palestiniens à Gaza
Muhammad Abu Al-Qumsan, 24 ans de la bande de Gaza

Par Sami Abu Salem

Gaza, le 23 septembre 2020, WAFA-

Après le coucher du soleil, l'ancien gardien de but, Muhammad Abu Al-Qumsan, est sorti avec sa bicyclette pour rouler avec sa seule jambe dans les rues du camp de réfugiés de Jabalia, au nord de Gaza, poussant la pédale avec son pied gauche, l'engrenage n'était pas terminé, alors il a remis la pédale en demi-cercle et l'a pressée à nouveau.

Abu Al-Qumsan (24 ans), était le gardien de but du club d’Itihad Jabalia. Cependant, un tireur d'élite des forces d'occupation l’a ciblé par une balle au genou, ce qui a entraîné l'amputation de sa jambe.

Le 22 juin 2018, le jeune Muhammad était un participant à l’une des marches pacifiques du Retour à l’est de Jabaliya quand il a été ciblé par un tireur d’élite israélien qui lui a causé un handicap.

Il a dit à WAFA : « Mon genou a explosé et je n'ai pas senti ma jambe, j'ai vu l'os du genou dépasser. Le voyage de traitement a duré cinq mois, puis les médecins ont décidé de l'amputer ».

Il a ajouté que le football était son gagne-pain et il avait un grand rêve d'être un gardien de but mondial, mais une balle a tué son rêve.

Le journal israélien "Haaretz", dans sa version hébraïque, avait republié il y a quelques jours un rapport intitulé "Vous nous avez envoyé tirer à balles réelles sur 8211 manifestants ... Écoutez-nous maintenant", notant que le rapport avait déjà été publié en mars dernier.

Le rapport révèle des comportements qualifiés de "sadisme" pratiqués par les soldats de l'occupation contre des manifestants pacifiques à travers la présentation des aveux de 6 tireurs d'élite qui se précipitaient pour frapper davantage les genoux des manifestants.

L’un des snipers israéliens s’est vanté d'avoir tué un Palestinien et d’avoir blessé 52 au genou, et ne cache pas sa fierté, révélant qu'il garde les enveloppes vides des balles.

Il a révélé que les 52 blessés parmi les manifestants pacifistes ont eu  lieu le 14 mai 2018 quand les États-Unis ont transféré leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, en conjonction avec la commémoration de la Nakba.

Ce jour-là, au moins 60 Palestiniens, dont 10 enfants, ont été tués et plus de 2000 autres ont été blessés, selon des sources palestiniennes.

Le tireur d'élite, qui a été présenté par le journal comme (Eden), a révélé qu'il était appelé le tueur et que lorsqu'il est revenu sur le terrain, ses camarades l’ont interrogé : « Combien de genoux avez-vous frappé aujourd’hui ? et il ne cache pas son sentiment de "fierté » ?

Abu Al-Qumsan a dit que ce soldat n'est qu'un psychopathe qui a besoin de traitement parce qu'il prenait plaisir de blesser des civils non armés.

Il a ajouté qu’il ne renoncera pas à son rêve, alors il a rejoint une équipe de football pour les amputés et les personnes ayant des handicaps moteurs, et il continuera à jouer comme un défi pour le soldat qui a causé son handicap, et comme compensation pour celui qui l'avait blessé.

Après les marches pacifiques du Retour, des centaines de Palestiniens ont subi l’amputation.

Farawnah a ajouté que la republication du rapport montre l’intention de commettre des crimes contre les évènements pacifiques et de  protèger les soldats.

Le blessé palestinien, Mujahed Abu Shuweib de 32 ans, prépare ses documents pour subir une opération chirurgicale dans l’hôpital de ‘Shefaa’.

Abu Shuweib a perdu son pied en 2018, par balles d’un tireur d’élite israélien, ainsi sa vie a basculé et il a perdu son travail.

Abu Shuweib a enterré son pied perdu à côté de son père décédé, ajoutant qu’il utilise désormais une  prothèse.

Il importe de mentionner que 124 palestiniens, sur un total de 9389 blessés, par balles de l’occupation ont perdu sois leur jambes sois leurs mains.

36 000 citoyens palestiniens de la bande de Gaza ont été blessés lors des marches pacifiques de retour.

Les forces de l’occupation ont tué 316 citoyens palestiniens, dont 62 mineurs, lors des répressions des marches pacifiques de retour dans la bande de Gaza, selon les rapports.

Dans un entretien diffusé par ‘Haaretz’, un tireur d’élite israélien a exprimé sa satisfaction de faire  exploser la jambe d’un jeune palestinien.

Un autre tireur d’élite israélien a indiqué qu’il blesse délibérément les jambes des palestiniens pour les affaiblir.

Des dizaines de vidéos ont été publiés sur internet, montrant la célébration des soldats israéliens de leur agression contre les palestiniens.

Un spécialiste de la santé psychologique a révélé que ces crimes montre la haine et les comportements agressifs des soldats israéliens de l’occupation qui apprennent à haïr les palestiniens et les arabes.

Ainsi que l’incitation de la presse israélienne contre les palestiniens qui cause un sentiment de vengeance chez les soldats israéliens.

H.A / N.S 

Nouvelles connexes

Lire la suite