Accueil Rapports et Enquêtes 15/octobre/2020 03:03

Des associations de défense des droits de l’Homme avertissent contre la détérioration de l’état de santé du prisonnier Al-Akhras

Des associations de défense des droits de l’Homme avertissent contre la détérioration de l’état de santé du prisonnier Al-Akhras

Ramallah, le 15 octobre 2020, WAFA- De nombreuses associations chargées aux droits de l’Homme ont mis en garde contre la détérioration de l’état de santé du prisonnier gréviste Maher Al-Akhras qui est en grève de la faim depuis 81 jours, en protestation contre sa détention administrative.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui jeudi, le ministre de la santé, Mai Al-Kaileh, a révélé que le prisonnier Al-Akhras est entre la vie et la mort, car ses organes vitaux sont menacés d’être arrêtés.

Elle a également ajouté que la grève de la faim longue affectera les organes vitaux du prisonnier, ce qui menace sa vie.

Al-Kaileh a indiqué que plusieurs prisonniers et prisonnières palestiniens subissent la politique illégale de négligence médicale délibérée par l’administration pénitentiaire.

Elle a invité les Etats du monde et les organisations chargées aux droits de l’Homme à intervenir immédiatement pour protéger la vie des prisonniers malades, notamment à la lumière de la propagation de la pandémie de COVID-19 dans les geôles de l’occupation.

Le directeur de la commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, Qadri Abu Bakr, a indiqué que le prisonnier Al-Akhras rejettera de boire de l’eau, au cas où les autorités de l’occupation ne répondent pas à ses demandes de libération.

Abu Bakr a ajouté que l’état de santé du prisonnier s’aggrave jour après jour et il a appelé l’hôpital israélien de ‘Kablan’ de ne pas lui forcer de manger.

Il a révélé que 50 prisonniers palestiniens ont également entamé une grève de la faim, en solidarité avec Al-Akhras, notant que des dizaines autres entamera une grève ouverte de la faim au cours des prochaines jours.

Abu Bakr a mentionné que les Nations Unies ont publié un rapport de 17 articles, demandant aux autorités de l’occupation de respecter les résolutions internationales concernant les droits des prisonniers, notamment ceux qui sont malades.

En outre, le club du prisonnier palestinien Apple les organisations internationales des droits de l’Homme à protéger les prisonniers palestiniens, particulièrement les malades.  

N.S

Nouvelles connexes

Lire la suite