Accueil Présidence 10/novembre/2020 07:27

A la commémoration du décès d’Arafat, le Président Abbas: Nous n'abandonnerons aucun de nos droits légitimes

A la commémoration du décès d’Arafat, le Président Abbas: Nous n'abandonnerons aucun de nos droits légitimes

Ramallah, le 10 novembre 2020, WAFA - Le président Mahmoud Abbas a déclaré ce soir que le peuple palestinien n'abandonnera aucun de ses droits légitimes garantis par les résolutions de légitimité internationale.

Il a dit dans son discours à l'occasion de la 16ème commémoration de la mort de feu le président Yasser Arafat: « Nous continuerons à travailler jusqu'à la fin de l'occupation israélienne de notre pays et à la création d'un État souverain de Palestine sur les frontières d'avant 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale ».

S'adressant au peuple palestinien, le président Abbas s'est engagé à «rester fidèle à l'âme de nos martyrs, au sang des blessés et aux souffrances de nos prisonniers».

Il a dit : « Au milieu des difficultés persistantes auxquelles est confronté le peuple palestinien, le président a déclaré que notre arme la plus puissante reste l'unité de notre peuple et de notre terre, notant que les dirigeants s'emploient à organiser respectivement des élections législatives, présidentielles et palestiniennes au Conseil national, avec la participation de toutes les factions  nationales afin de mettre fin à la division palestinienne ».

Il a déclaré : «  Alors que  nous nous souvenons aujourd’hui du décès du chef fondateur martyr Yasser Arafat, la Palestine fait  ses adieux à l'un de ses héros et à l’un de ses dirigeant qui est le Dr. Saeb Erekat. »

Le président a dit : « Aujourd'hui, nous commémorons le seizième anniversaire de la mort du martyr, le symbole Yasser Arafat, qui a porté l’honnêteté dans les circonstances les plus sombres, s'est battu et s'est sacrifié avec ses camarades pour restaurer les droits et protéger la décision nationale indépendante par l'intermédiaire de l'Organisation de libération de la Palestine, le seul et légitime représentant de notre peuple.

Le président a réitéré la nécessité pour le Secrétaire général de l'ONU de se coordonner avec le Quartet  international et les membres du Conseil de sécurité afin d'appeler à une conférence internationale de paix au début de l'année prochaine, sur la base des résolutions sur la légitimité internationale et de l'Initiative de paix arabe comme mentionné au Sommet de Beyrouth en 2002.

Il a déclaré : « Nous avons félicité le président américain élu, Joe Biden, et son vice-président, et nous avons dit que nous tendions la main pour ouvrir une nouvelle page avec son administration dans le but de renforcer les relations palestino-américaines, dans la quête de la liberté, de l'indépendance, de la justice et de la dignité pour notre peuple, ainsi que d'œuvrer pour la paix et la sécurité et la stabilité pour tous dans notre région et dans le monde. »

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite