Accueil Politique 07/April/2021 09:10 PM

La présidence:  "La construction de nouvelles unités coloniales est un défi à la légitimité internationale"

La présidence:  "La construction de nouvelles unités coloniales est un défi à la légitimité internationale"
Nabil Abu Rudeina, porte-parole de la présidence

 

Ramallah, le 7 avril 2021, WAFA- Le porte-parole présidentiel, Nabil Abu Rudeina a déclaré que la municipalité d'occupation a annoncé l'approbation de la construction de 540 nouvelles unités coloniales dans la colonie "Har Homa", construite sur le mont Abu Ghneim, au sud-est de Jérusalem.

Cette décision dit-il, est condamnée et rejetée et est en violation de toutes les résolutions de légitimité internationale, en particulier la Résolution n ° (2334), qui affirme que toutes les formes de colonisation sur les terres palestiniennes sont illégales.

« C’est un défi pour la communauté internationale, en particulier la nouvelle administration américaine, et la Cour pénale internationale, le gouvernement d'occupation tente, à travers l'expansion continue des colonies et la saisie de terres palestiniennes, d'imposer des faits sur le terrain et d'empêcher l'établissement d'un État palestinien continu avec Jérusalem pour capitale" » a ajouté Abu Rudeina.

Le porte parole de la présidence a souligné que la communauté internationale, et en particulier le Quartet international, doivent faire pression sur le gouvernement israélien pour qu'il arrête ses activités de colonisation, s’ils veulent préserver la solution à deux États  pour parvenir à la paix et à la stabilité dans la région.

L'expansion coloniale:

Cela fait plus de 50 ans qu’Israël expulse de force des milliers de Palestiniens de leurs terres, qu’il les occupe et les utilise de manière illégale pour créer des colonies dans lesquelles vivent exclusivement des colons juifs israéliens.

Des communautés palestiniennes entières ont été déplacées par ces colonies. Leurs maisons et leurs moyens de subsistance ont été détruits, et ils doivent subir des restrictions à leur liberté de mouvement, et à l’accès à leurs propres terres, eau et autres ressources naturelles. Les communautés ont également été violemment attaquées par les soldats et les colons israéliens..

La politique israélienne de construction et d'expansion des colonies illégales sur les terres palestiniennes occupées est l'un des principaux éléments moteurs des violations massives des droits humains provoquées par l'occupation. Ces cinquante dernières années, Israël a détruit la propriété de dizaines de milliers de Palestiniens et a déplacé une grande partie de la population pour construire des logements et des infrastructures pour installer sa propre population sur les territoires occupés. Israël a également détourné des ressources naturelles palestiniennes telles que l'eau ou des terres agricoles pour les utiliser dans les colonies.

L'existence même des colonies dans les territoires palestiniens occupés bafoue le droit international humanitaire et constitue un crime de guerre. Malgré les nombreuses résolutions de l'ONU, Israël a continué de s'approprier des terres palestiniennes et de soutenir au moins 600 000 colons installés en Cisjordanie occupée, 

F.N

 

Nouvelles connexes