Accueil Présidence 27/March/2022 09:48 PM

Le président Abbas reçoit le secrétaire d'Etat américain

Le président Abbas reçoit le secrétaire d'Etat américain

 

Ramallah, le 27 mars 2022,WAFA- Le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, a reçu dimanche soir, à Ramallah, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Je suis heureux d'accueillir le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors de sa visite en Palestine, ce fut l'occasion de l'informer sur les derniers développements. "Nous avons remercié l'administration américaine pour le soutien apporté au peuple palestinien, en particulier à l'UNRWA " a déclaré le président Abbas lors de la rencontre.

Le Président a confirmé que la priorité devrait être pour une solution politique qui mettrait fin à l'occupation israélienne de la terre de l'État de Palestine sur les frontières de 1967, avec sa capitale Jérusalem-Est.

Le président à également demandé  que toutes les questions relatives au statut permanent, soient résolues, y compris la question des réfugiés, la libération de  tous les prisonniers, sous les auspices du Quartet international et conformément aux résolutions de légitimité internationale.

Le président Abbas a souligné l'engagement de l'État de Palestine pour le droit international et les accords signés, à l'approche de la résistance populaire pacifique, le travail avec  tous les pays et avec les États-Unis pour combattre le terrorisme dans notre région et dans le monde.

"Nous confirmons à l'importance de mettre en œuvre de ce que l'administration du président Biden, croit dans son engagement envers la solution à deux États, l'arrêt de la colonisation,  la violence des colons, la préservation de la situation historique à Al-Aqsa, empêcher  les actions unilatérales, ainsi que la réouverture du consulat américain à Jérusalem et l’annulation des lois américaines qui considèrent l'Organisation de libération de la Palestine comme terroriste » a-t-il confirmé.

Le président a poursuivi : "Les événements actuels en Europe ont montré un double langage flagrant, malgré les crimes de l'occupation israélienne qui s'apparentent à un nettoyage ethnique et à une discrimination raciale, comme le reconnaissent les organisations de défense des droits de l'homme. Israël, qui agit comme un État au-dessus de la loi, n'a jamais été tenu responsable, et ses mesures unilatérales nous pousseront bientôt à mettre en œuvre les décisions du Conseil central palestinien [de mettre fin à la coordination sécuritaire avec Israël...].

Il a ajouté  " le droit international ne peut être divisé, et nous nous demandons si la domination des autorités d'occupation israéliennes sur le peuple palestinien, l'humiliation de sa dignité et la violation de ses droits légitimes, peut continuer sans prendre des mesures qui conduisent à la fin de cette occupation ?

Le président a félicité le peuple palestinien pour le succès des élections locales.

De son coté, Blinken a déclaré que les États-Unis sont engagés à reconstruire les relations avec l'Autorité palestinienne et avec le peuple palestinien.

« Nous avons concentré nos efforts au cours de la dernière période sur la recherche des moyens d'améliorer la qualité de vie des Palestiniens, ce qui comprend également le fait de rejoindre l'UNRWA et la fourniture d'un demi-milliard d'aide humanitaire l'année dernière.

"Ce soutien n'est pas seulement économique, mais nous nous concentrons sur les droits civils des Palestiniens et les droits de l'homme" a-t-il mentionné.

Blinken a confirmé que l’administration américaine est toujours engagée pour la solution à deux Etats, ajoutant que le peuple Palestinien et israélien méritent de vivre avec une égale liberté. « Nous croyons que la meilleure façon d’obtenir tous cela, est la solution à deux Etats, mais les deux parties sont diffèrentes dans leurs positions actuelles » a-t-il mentionné.

"Nous poursuivrons  le travail, étape par étape, pour rapprocher les points de vue des deux parties, nous travaillerons pour empêcher toute partie de prendre des mesures qui conduisent à une augmentation de la tension, l'expansion des colonies, l'expulsion des gens de leurs maisons et la démolition des maisons », a-t-il expliqué.

Le secrétaire d'État américain a souligné à la nécessité que le Ramadan, la Pâques chrétienne et la Pâque juive se passent pacifiquement et sans aucune violence.

K.R/F.N 

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite