Accueil PLO 24/June/2022 12:24 PM

Comité exécutif de l'OLP : les États-Unis n'ont mis en place aucun mécanisme sérieux pour tenir leurs promesses aux Palestiniens

Comité exécutif de l'OLP : les États-Unis n'ont mis en place aucun mécanisme sérieux pour tenir leurs promesses aux Palestiniens

Ramallah, le 24 juin 2022, WAFA - Le comité exécutif de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) a déclaré jeudi soir que les États-Unis n'avaient mis en place aucun mécanisme sérieux pour tenir leurs promesses envers le peuple palestinien.

Lors d'une réunion dirigée par le président Mahmoud Abbas et tenue à Ramallah, le Comité exécutif de l'OLP a examiné les récents développements politiques et des contacts en cours avec les parties prenantes internationales sur l'importance de faire pression sur l'État occupant, Israël, pour qu'il mette fin à son escalade «terroriste» et «criminelle» contre le peuple palestinien, y compris les exécutions extrajudiciaires de Palestiniens.

Le Comité a affirmé que la solution était de mettre en œuvre les résolutions des Nations Unies et de faire respecter le droit international, en particulier les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l'Assemblée générale des Nations Unies, afin d'assurer la fin de l'occupation et du colonialisme israéliens et l'établissement d'un État palestinien indépendant et souverain avec Jérusalem-Est comme capitale, et de garantir le droit des réfugiés palestiniens de retourner dans leurs terres et leurs foyers conformément à la résolution 194 de l'AGNU .

Il a réitéré son rejet catégorique de l'application de deux poids deux mesures en faveur d'Israël et a appelé à un boycott total de l'occupation israélienne et à le porter devant les tribunaux internationaux, en particulier la CPI, qui accélérera le développement de mécanismes pour recevoir des informations sur toutes les violations et crimes de guerre.

Concernant le dialogue intra-palestinien, le Comité exécutif de l'OLP a souligné l'importance d'initier un dialogue national inclusif pour réaliser l'unité et mettre fin à la division intra-palestinienne.

Au sujet des promesses faites par l'administration du président américain Joe Biden, notamment concernant la réouverture du consulat américain à Jérusalem, qui a été fermé par l'administration Trump en 2018, le Comité a déclaré que les promesses et déclarations américaines restaient au point mort sans aucun mécanisme sérieux pour les tenir.

L'échec de la mise en place d'un tel mécanisme, a expliqué le Comité, souligne le fait que les États-Unis continuent de soutenir l'occupation israélienne à tous les niveaux et s'abstiennent de prendre des mesures qui contribueraient à créer un horizon politique sérieux qui conduirait à la réalisation de Résolutions de l'ONU et application du droit international.

Le comité a souligné qu'il continuait de défendre le droit des réfugiés palestiniens au retour conformément aux résolutions de l'Assemblée générale, en particulier la résolution 194 (III), et qu'il mettait fin à toutes les mesures et tentatives visant à porter atteinte à ce droit et à l'agence des Nations Unies chargée des réfugiés palestiniens (UNRWA).

Il a également souligné qu'il continuait de défendre les résolutions de l'ONU sur la question palestinienne, notamment la résolution 181 et la résolution 2334.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite