Accueil Les Prisonniers 28/June/2022 09:49 AM

Les prisonniers administratifs continuent de boycotter les tribunaux d'occupation pour le 179e jour

Les prisonniers administratifs continuent de boycotter les tribunaux d'occupation pour le 179e jour

Ramallah, le 28 juin 2022 WAFA - Environ 500 prisonniers "administratifs" continuent de boycotter les tribunaux d'occupation israéliens, pour le 179ème jour consécutif, dans le cadre de leur confrontation avec la politique de détention administrative. 

Le Club des prisonniers a précisé dans un communiqué que les décisions rendues par le Comité des Prisonniers Administratifs du Mouvement National des Prisonniers dans les prisons d'occupation sont les suivantes : le gel de la décision de la grève de la faim ouverte jusqu'en septembre 2022, afin que ce mois soit une évaluation pour l'engagement de l'administration pénitentiaire d'occupation à ce qui avait été précédemment convenu, et la poursuite du boycott des tribunaux, tout en permettant à tout détenu qui le souhaite d'aller devant les tribunaux, à partir d'aujourd'hui jusqu'à la mi-septembre 2022, à condition que cette période soit d'étudier et évaluer l'étendue de l'engagement de l'administration pénitentiaire de l'occupation vis-à-vis de l'offre présentée, en plus de permettre aux avocats et aux établissements pénitentiaires de plaider devant les tribunaux de détention administrative pendant la période spécifiée.

A savoir que cela s'inscrit dans le cadre de la décision du mouvement des prisonniers au début de cette année de faire face à la détention administrative, et la décision comprenait de nombreuses étapes de lutte, y compris le boycott des tribunaux, jusqu'à la menace d'une grève de la faim ouverte au début de juin, en réponse à l'augmentation du nombre de détenus administratifs à près de 700 détenus ». 

La politique israélienne de détention administrative largement condamnée permet la détention de Palestiniens sans inculpation ni jugement pour des intervalles renouvelables allant généralement de trois à six mois sur la base de preuves non divulguées que même l'avocat d'un détenu est interdit de visite.

520 Palestiniens dans les geôles israéliennes sont actuellement en détention administrative, jugée illégale par le droit international, pour la plupart d'anciens prisonniers qui ont passé des années en prison pour leur résistance à l'occupation israélienne.

R.N

Nouvelles connexes

Lire la suite