Accueil international 21/July/2022 08:30 AM

Un député belge : L'UE doit empêcher le gouvernement israélien de coloniser la zone E1 et de couper la Cisjordanie en deux

Un député belge : L'UE doit empêcher le gouvernement israélien de coloniser la zone E1 et de couper la Cisjordanie en deux

Bruxelles, le 21 juillet 2022, WAFA- Le député belge, Simon Moutquin a appelé l’Union européenne à empêcher Israël de coloniser la région E1 et de couper la Cisjordanie en deux.

Il a dit que le gouvernement israélien compte prochainement coloniser la zone E1 à l'est de Jérusalem, ce qui couperait la Cisjordanie en deux. Dans le même temps, plus de 1100 Palestiniens risquent d'être expulsés à Masafer Yatta.

Il a ajouté : « Dans une lettre adressée à l'Union européenne et son ministre des Affaires étrangères, nous demandons avec 138 députés européens à l'UE d'agir contre les plans de colonisation et de déplacement massif du gouvernement israélien. Les violations répétées du droit international, la colonisation continue de la Palestine et les crimes de guerre commis par le gouvernement israélien doivent être sanctionnés ».

Moutquin a poursuivi : « Pour rappel, cela fait depuis 2012 qu'Israël projette d'établir plus de 3000 logements dans la zone E1. Cela relierait directement Jérusalem à la colonie de Maale Adumim, ce qui couperait la Cisjordanie en deux ! En empêchant la jonction entre les villes palestiniennes de Ramallah et Bethléem et en coupant la continuité des quartiers palestiniens de Jérusalem-Est, la Palestine serait encore plus fragmentée que jamais. Alors que ce plan était au frigo depuis longtemps face aux pressions de la communauté internationale, sa mise en œuvre a été annoncée très prochainement par le gouvernement israélien. » 

Il a dit : « En parallèle à cela, la Cour suprême israélienne a autorisé le 4 mai à déplacer des centaines de Palestiniens de Masafer Yatta et d'utiliser la région comme zone militaire, ce qui empêcherait tout Palestinien d'y vivre. Ce sont 12 villages comprenant 250 familles palestiniens qui risquent l'expulsion à tout moment dans les semaines à venir. Au-delà cette lettre, je continue chaque semaine à interpeler le gouvernement sur la situation en Palestine qui s'aggrave de jour en jour et à demander des sanctions de la part de la Belgique vis-à-vis de la politique de colonisation et d'apartheid du gouvernement israélien. »

H.A

Nouvelles connexes