Accueil Politique 22/July/2022 08:13 PM

La diplomatie palestinienne: "L’arrêt des colonies et les crimes des colons est le seul moyen de protéger la solution à deux États"

La diplomatie palestinienne: "L’arrêt des colonies et les crimes des colons est le seul moyen de protéger la solution à deux États"

Ramallah, le 22 juillet 2022, WAFA - Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné l'insistance de l'Etat d'occupation à saper toute possibilité de la solution à deux Etats sur le terrain, et à fermer la porte à  l’établissement de État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale aux frontières du 4 juin 1967, en mettant en œuvre davantage de ses plans coloniaux expansionnistes au détriment de la terre de l'État de Palestine.

Dans une déclaration publiée aujourd'hui, vendredi, la diplomatie palestinienne a fait référence aux ordres de confiscation et de démolition de maisons et d'installations palestiniennes, la construction de plus d'unités coloniales, comme l'expansion de la colonie « Givat Hamatos », perchée sur les collines de Jérusalem occupée.

Le ministère a mis l’accent sur le vandalisme des colons qui s’emparent des terres, des sites archéologiques et les sources d'eau, en notant que tout cela se fait avec la protection et le soutien de l'armée d'occupation, qui met en œuvre une politique officielle israélienne pour réaliser le plus large processus de l’annexion de la Cisjordanie occupée.

La diplomatie a tenu le gouvernement israélien pleinement et directement responsable de la mise en œuvre de ces projets coloniaux et de leurs conséquences sur l'arène du conflit et sur l'ensemble de la région, soulignant qu'ils traduisent l'absence d'un partenaire de paix israélien, loin du droit international, des résolutions de la légitimité internationale et des accords signés.

Le ministère des Affaires étrangères a mis en garde la communauté internationale contre la coexistence avec l'existence de l'occupation, des colonies, des violations et crimes israéliens, et lui a demandé de mettre fin à la politique de deux poids deux mesures et de prendre les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les résolutions pertinentes de l'ONU avant qu'il ne soit trop tard.

F.N

Nouvelles connexes