Accueil international 09/September/2022 11:11 AM

Les employés de Google et d'Amazon protestent contre le récent contrat d'un milliard de dollars avec Israël

Les employés de Google et d'Amazon protestent contre le récent contrat d'un milliard de dollars avec Israël

Washington, le 9 septembre 2022, WAFA-  Les employés de Google et d'Amazon ont protesté hier soir contre le récent contrat d'un milliard de dollars de leurs employeurs avec Israël.

Des dizaines d'employés de Google et d'Amazon ont organisé des manifestations à New York, Seattle, San Francisco et Durham, y compris au siège des géants de la technologie, appelant leurs employeurs à annuler leur contrat avec l'armée israélienne connu sous le nom de « Projet Nimbus ».

Les dirigeants d'Amazon Web Services et de Google Cloud ont signé un contrat lucratif de 1,22 milliard de dollars avec le gouvernement israélien pour fournir aux ministères et à l'armée des installations d'intelligence artificielle et de stockage en nuage.

Les manifestations ont été organisées dans le cadre d'une journée nationale d'action menée par la campagne « No Tech for Apartheid ».

L'ancienne employée de Google, Ariel Koren, a parlé et expliqué comment Google avait exercé des représailles contre elle pour s'être opposée au projet Nimbus, qui fournit des services d'intelligence artificielle et des programmes de surveillance étendus à l'armée d'occupation israélienne.

Les participants ont clairement indiqué que le projet Nimbus renforcerait les politiques et les mécanismes d'apartheid et de répression du peuple palestinien.

la campagne « No Tech for Apartheid » avait indique sur son site Web: "La technologie peut rassembler les gens – mais lorsque ces outils sont utilisés pour nuire aux communautés, ils rendent le monde moins sûr pour nous tous". "C'est pourquoi les travailleurs de Google et d'Amazon exhortent leurs employeurs à tenir leur discours sur les droits de l'homme."

En avril 2021, les deux grandes entreprises technologiques ont signé un contrat avec le gouvernement et l'armée israéliens pour leur fournir une technologie cloud.

À la suite de cet accord, le mouvement #NoTechForApartheid a été fondé pour repousser l'accord. Le mouvement affirme qu'Amazon et Google sont complices de l'assaut israélien de mai 2021 contre Gaza, des barrages routiers qui empêchent les Palestiniens de voyager et de la destruction de maisons palestiniennes en Cisjordanie.

Le mouvement a également cité des exemples d'utilisation de la technologie d'Amazon pour aider l'ICE à expulser des immigrants, et Google vendant de l'intelligence artificielle au ministère de la Défense pour rendre ses frappes de drones plus meurtrières.

H.A

Nouvelles connexes