NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Occupation 12/September/2022 11:16 AM

Des colons israéliens s’introduisent dans la mosquée d’Al-Aqsa et avertissements des graves répercussions dues à sa profanation

Des colons israéliens s’introduisent dans la mosquée d’Al-Aqsa et avertissements des graves répercussions dues à sa profanation

Jérusalem, le 12 septembre 2022, WAFA- Des dizaines de colons ont envahi aujourd’hui, lundi la mosquée d’Al-Aqsa, sous la protection des policiers d’occupation israéliens, selon le département des waqfs islamiques à Jérusalem.

Les responsables musulmans ont mis en garde contre les graves répercussions des violations par les colons israéliens du caractère sacré et du statu quo à la mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu saint de l'islam, situé dans la vieille ville occupée de Jérusalem.

Des responsables du département al-Waqf, qui supervise les lieux saints musulmans à Jérusalem, ont déclaré que les provocations des colons qui s'introduisent quotidiennement dans la mosquée Al-Aqsa avec la protection et le consentement de la police sont en augmentation, avertissement de graves répercussions s'ils ne sont pas maîtrisés.

Ils ont déclaré que les colons accomplissaient souvent des rituels juifs malgré l'interdiction de telles activités qui violent le statu quo vieux de plusieurs décennies qui stipule que l'ensemble de l'enceinte fortifiée de la mosquée Al-Aqsa est un lieu saint purement musulman et que les non-musulmans ne sont pas autorisés à accomplir des rituels religieux dans ses locaux.

L'avertissement est venu alors que les colons prévoient de souffler dans le shofar, une corne ancienne, dans les locaux de la mosquée Al-Aqsa pendant le nouvel an juif qui coïncide le 26 septembre, et ont déjà demandé à la Haute Cour d'Israël l'autorisation de le faire.

Ils veulent également apporter aux musulmans des châles et des livres de prière composés ainsi que des feuilles de palmier et d'autres plantes utilisées pendant les prochaines vacances de Souccot qui débuteront à la mi-octobre.

Lundi, le rabbin extrémiste, Yehuda Glick, a soufflé du cor dans son téléphone portable lors de sa présence à la mosquée Al-Aqsa tandis que d'autres colons dansaient et chantaient fort et exécutaient des rituels talmudiques dans les cours d'Al-Aqsa.

Les musulmans craignent qu'Israël ne veuille éventuellement permettre aux juifs d'utiliser le lieu saint musulman pour les prières juives et de le diviser entre musulmans et juifs, comme ce fut le cas avec la mosquée Ibrahimi dans la ville occupée d'Hébron, au sud de la Cisjordanie.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite