Accueil Rapports et Enquêtes 28/April/2019 05:52 PM

Plus de 50 mille enfants palestiniens arrêtés depuis 1967

 

Bruxelles, le 28 avril 2019, WAFA- Abdel- Nasser Farwaneh, responsable de l‘unité des études et de la documentation de la commission les prisonniers et ex-prisonniers, a déclaré que plus de 50 000 arrestations ont été enregistrées parmi des enfants palestiniens mineurs depuis 1967, dont 16 655 depuis l‘éclatement de l‘Intifada Al-Aqsa en 2000.

Il a précisé : "L‘arrestation d‘enfants, les faits et les statistiques et leur impact sur la réalité et l‘avenir de l‘enfance palestinienne, présentés lors de la cinquième conférence de la Coalition européenne pour le soutien aux prisonniers à Bruxelles, les arrestations d‘enfants faisaient partie d‘une politique systématique visant à déformer et à détruire la réalité et l‘avenir de l‘enfance palestinienne ».

Il a souligné que le taux annuel d‘arrestations de 2000 à 2010 s‘élevait à environ 700 cas par an, puis avait sensiblement augmenté par rapport au taux d‘arrestations des années (2011-2018) à 1250 par an.

 Farwaneh a appelé tous les participants à unir leurs efforts et à intégrer des rôles et des tâches propres à renforcer le statut des prisonniers légaux et la légitimité de leur lutte en général, et à exposer les violations et les crimes commis contre les enfants palestiniens.

La 5ème Conférence européenne de soutien aux prisonniers de Palestine, a débuté samedi dans la capitale belge, à Bruxelles, à l‘invitation de l‘Union européenne afin d’agir immédiatement de mettre fin aux crimes israéliens dont les prisonniers sont victimes et de le responsabiliser pour ses violation  du Droit international humanitaire.

L‘ampleur du crime commis contre les prisonniers dans les camps  de détention de l‘occupation, et les attaques perpétrées ces derniers mois dans les prisons d‘Ofer, du Naqueb et de Raymond, etc, ont été exposés et prouvent l‘étendue du déclin d‘Israël qui ignorent le système international.

Le racisme croissant d‘Israël dans le traitement des détenus, où les abus et les violations dont ils sont victimes découlent de lois officielles approuvées par la Knesset israélienne, cela dénote l‘infertilité de la communauté internationale qui ne protège pas ses lois et conventions violées par les gouvernements israéliens successifs.

F.N

 

Nouvelles connexes