Accueil Cabinet 13/novembre/2020 02:03

Shtayyeh condamne la visite prévue de Mike Pompeo dans une colonie

Shtayyeh condamne la visite prévue de Mike Pompeo dans une colonie
Lors de la rencontre du Premier ministre Muhammed Shtayyeh et la ministre bulgare des Affaires étrangères, Ekaterina Zakharieva

Ramallah, le 13 novembre 2020, WAFA- Le Premier ministre Muhammed Shtayyeh a discuté avec la ministre bulgare des Affaires étrangères, Ekaterina Zakharieva, les relations bilatérales et les derniers faits-nouveaux politiques.

Lors de sa rencontre avec Zakharieva dans son bureau à Ramallah aujourd'hui, vendredi, en présence du Ministre des Affaires étrangères et des Expatriés Riyad Al-Maliki, le Premier Ministre a déclaré: «Traiter avec l'impartialité et l'équilibre entre l'occupation et le peuple occupé ne peut pas nous conduire à une compréhension claire de la question palestinienne, et donc à une solution politique, car Israël occupe notre terre et viole les droits humains et le droit international, et ces violations ne peuvent pas rester sans responsabilité. »

Shtayyeh a ajouté: «La communauté internationale devrait mettre son poids derrière sa position politique claire en faveur de la solution à deux États, de la loi et des résolutions internationales, et ne pas permettre à Israël de poursuivre ses mesures en exploitant le temps pour imposer un nouveau statu quo, par le biais de la colonisation, qui élimine la possibilité d'établir un État palestinien indépendant sur les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale ».

Dans ce contexte, le Premier ministre a dénoncé l'intention du secrétaire d'État américain Mike Pompeo de visiter la semaine prochaine la colonie "Psagot" établie sur les terres des citoyens Palestiniens dans le gouvernorat de Ramallah et Al-Bireh, dans un dangereux précédent qui viole le droit international et les résolutions de l'ONU.

Il a dit que cette visite à une colonie construite sur des terres appartenant à des citoyens Palestiniens dans la ville d’Al-Bireh, qui ont été saisies par l’occupation, représente une légitimation de la colonisation et une grève contre la légitimité internationale et que tout le monde devait la condamner.

Il a poursuivi que la critique de l'occupation et de ses mesures illégales et de la tenir responsable des souffrances persistantes de notre peuple n'est pas "antisémite", mais défend plutôt les valeurs de justice, de liberté et de droit à l'autodétermination.

Shtayyeh a invité la ministre bulgare Zakharieva à rejoindre son pays à l'Union européenne avec la nouvelle administration américaine, pour trouver une véritable voie politique basée sur le droit international et les résolutions de l'ONU, et à placer la question palestinienne à l'ordre du jour des priorités internationales.

Shtayyeh a réitéré la position du président Mahmoud Abbas et des dirigeants, de se préparer à tout effort politique pour lancer une voie politique sérieuse et réelle basée sur le droit international et les résolutions de l'ONU, surtout si cela s'inscrit dans un cadre multiple dans une conférence internationale, à laquelle participent les forces internationales.

Pour sa part, Zakharieva a souligné la profondeur des relations bilatérales entre la Bulgarie et la Palestine et son soutien à la solution à deux États comme base pour parvenir à la paix dans la région et la volonté de son pays de jouer un rôle pour faire avancer le processus politique.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite