Accueil Rapports et Enquêtes 09/December/2020 09:06 AM

33 ans après l’intifada de pierres

33 ans après l’intifada de pierres

Ramallah, le 9 décembre 2020, WAFA- Aujourd’hui marque la 33ème commémoration de l’éclatement de la première intifada ‘Intifada des pierres’ qui a duré de 1987 à 1994.

Le mardi soir du 8 décembre 1987, le colon extrémiste "Herzl Bokbaza" a renversé avec  son camion, quatre employés Palestiniens de Gaza sur le point de passage de Beit Hanoun ‘Irez’ et les a tués.

Le lendemain matin, 9 décembre 1987, l’intifada a été lancée de Jabaliya suite au martyre de 4 employés Palestiniens de Gaza.

Les quatre martyrs sont : Talib Abu Zaid (46 ans), Esam Hamoudeh (29 ans) et Shaaban Nabhan (26 ans) et le martyr Ali Ismail (25 ans).

Le lendemain matin, mercredi 9 décembre, le premier jour de l‘Intifada, la colère avait enveloppée le camp de réfugiés de Jabaliya au nord-est de la ville de Gaza avec des manifestations spontanées, qui se sont transformées en violents affrontements avec les forces de l‘occupation, entraînant la mort du jeune Hatem Al-Sissi, qui deviendra le premier martyr de l‘intifada.

L’Intifada se propagera jusqu’au camp de réfugiés ‘balata’ et Naplouse au nord de la Cisjordanie occupée, elle est à sa gloire, avec les martyrs, Ibrahim Al-Akelek (17 ans) le 10 décembre 1987, Suheila Al-Kaabi (19 ans) qui est tombée en martyre le 11 décembre 1987 et Ali Musaed (12 ans) du camp de réfugiés de Balata, puis l’Intifada a pris de l’ampleur avec des centaines de martyrs, des dizaines de milliers de blessés et de prisonniers.

 L’Intifada a duré sept ans et  s’est déroulée autour de chaque maison, famille, enclos, plate-forme, mur, rue, ville, camp, village, village en Cisjordanie, dans la bande de Gaza, à Jérusalem occupée et les territoires de 1948.

Les données de la Fondation pour le soin des familles, des martyrs et des prisonniers indiquent que 1550 Palestiniens ont été tués au cours de cette Intifada et que 100 à 200 000 Palestiniens ont été arrêtés, selon toujours les données de la fondation. Plus de 70 000 ont été blessés, 40% d’entre eux souffrent d’handicap constant et 65% souffrent de paralysie cérébrale, d‘hémorragie ou de paralysie d‘un membre, incluant l‘amputation ou la coupe d‘un membre important.

Selon les statistiques recensées par la Fondation Internationale de solidarité, 40 Palestiniens ont été tués pendant l‘intifada dans des prisons et des centres de détention israéliens, morts sous les méthodes de torture.

Le Centre d‘information israélien pour les droits de l‘homme dans les territoires occupés (B‘Tselem) a indiqué pour le dixième anniversaire de l’Intifada, que 256 colons israéliens ont été tués et 127 militaires des forces d‘occupation, 481 Palestiniens ont été déportés des territoires occupés, des dizaines de milliers de Palestiniens torturés pendant les interrogatoires et la délivrance de 18 000 ordres de détention administrative contre les Palestiniens, 447 maisons palestiniennes démolies complètement, 294  maisons fermées comme punition,  81 maisons palestiniennes saccagées par les soldats d‘occupation israéliens  pendant les fouilles,  en plus de la démolition de 1800 maisons palestiniennes sous prétexte que les propriétaires  n’avaient pas  de permis de construction.

H.A

Nouvelles connexes