Accueil Rapports et Enquêtes 15/septembre/2020 08:55

Des protestations contre les accords de normalisation Arabes avec Israël

Des protestations contre les accords de normalisation Arabes avec Israël

Ramallah, le 15 septembre 2020, WAFA- Les territoires palestiniens occupés, des capitales arabes et la capitale américaine, Washington, ont témoigné ce soir des manifestations massives condamnant l’accord du siècle et les accords de normalisation émirati et bahreïni avec Israël, en conjonction avec la signature de l’accord à la Maison Blanche, en présence du président américaine Donald Trump.

A Ramallah au centre de la Cisjordanie occupée,  les Palestiniens ont manifesté au centre de la ville contre les accords de normalisation arabes avec Israël et ont scandé des slogans condamnant la normalisation avec l’occupation israélienne à la lumière de sa poursuite d’occuper la terre palestinienne.

Dans la ville d’Umm Al-Faham dans les territoires palestiniens de 1948, des dizaines de Palestiniens ont participé à la chaîne humaine en masse sur les entrées de la ville, pour condamner la normalisation des relations avec Israël, sous le parrainage américain.

Les protestataires ont levé des banderoles rejetant l’alliance émirati-israélien et les accords de normalisation arabes avec Israël. Ils ont considéré ces accords d’un renforcement de l’occupation israélienne et d’une trahison au peuple palestinien.

A Washigton, 50 instituions américaines, arabes et palestiniennes ont organisé une protestation devant la Maison Blanche, en coïncidence avec la signature de l’accord de normalisation entre les émirats, le Bahreïn et Israël, sous le parrainage américain.

Les manifestants ont confirmé le rejet de la normalisation avec l’État occupant tant que le peuple palestinien est sous l’occupation, la colonisation et l’agression.

Ghassan Barakat, Chef du Conseil palestino-américain a dit que cette manifestation a été organisée pour rejeter la conspiration contre le peuple palestinien, sa question et ses droits nationaux, et certaines parties arabes y sont impliquées, ce qui porte atteinte au nationalisme de la cause palestinienne et son importance.

Il a clarifié que le choix du moment de la manifestation est venu pour attirer l'attention du monde et des médias, qui couvre la signature de l'accord de normalisation, sur les souffrances du peuple palestinien à la suite de l'injustice, des déplacements, des meurtres et du vol de ses ressources naturelles par l'État d'occupation israélien.

Il a ajouté que notre message aux signataires à la Maison Blanche est que le drapeau palestinien ne tombera pas, et que la cause palestinienne continuera la lutte jusqu'à la libération de la Palestine.

Dans la capitale tunisienne, des activités condamnant les accords de normalisation arabes avec Israël ont été lancées, en réponse à l’appel du réseau tunisien pour la lutte contre la normalisation,  pour confirmer leur soutien au peuple et au gouvernement palestinien.

Un membre du réseau a demandé au gouvernement palestinien de s’unifier et a affirmé que le réseau tunisien rejet toutes les formes de normalisation avec Israël, soulignant que le sionisme constitue une menace pour le peuple palestinien à Jérusalem, Ramallah et dans toutes les régions de la Palestine, expliquant que des demandes ont été soumises au parlement tunisien pour promulguer une loi criminalisant la normalisation.

Dans la capitale allemande Berlin, une manifestation de masse a été organisée devant le bureau de la Ligue arabe contre l'accord du siècle et la normalisation, avec la participation de membres des communautés palestinienne et arabe, d'activistes du BDS, d'activistes solidaires et d'intellectuels allemands et étrangers, à l'invitation du Comité national d'action à Berlin.

Les manifestants ont hissé le drapeau palestinien et des banderoles condamnant l'accord américain du siècle et le projet d'annexion israélien, qui vise à liquider la question palestinienne et à contourner les droits nationaux du peuple palestinien, en plus de slogans condamnant la précipitation de certains régimes arabes officiels vers la normalisation avec l'État d'occupation israélien, comme cela s'est produit dans l'accord tripartite entre les Émirats arabes unis et le royaume de Bahreïn avec la puissance occupante, sous les auspices américains. Ils ont scandé pour la liberté du peuple palestinien et la victoire pour sa juste cause.

Ils ont souligné que les tentatives d'isoler le peuple palestinien, et la tentative de le présenter comme étant seul, échoueront. La cause palestinienne a de nombreux amis et alliés, qui soutiendront toujours la droite palestinienne et la juste cause de la Palestine.

Une note de protestation a été remise au secrétaire général de la Ligue arabe, exprimant la protestation et la dénonciation de la vague de normalisation et de silence arabes.

Pendant ce temps, le député jordanien Nidal Al-Taani a déclaré que les peuples arabes sont solidaires du peuple palestinien, appelant à l'existence de plates-formes pour empêcher la normalisation, mettre fin à l'occupation et soutenir le peuple palestinien.

Il a ajouté aujourd’hui, dans une interview avec la télévision de Palestine, que nous soutenons la solution politique pour établir un État indépendant, et sans établir un État palestinien avec Jérusalem comme capitale, il n'y aura pas de paix.

Le député jordanien a affirmé la position du Royaume hachémite de Jordanie, qui soutient la cause palestinienne dans tous les forums internationaux.

Au Liban, la direction des factions palestiniennes a organisé aujourd’hui des protestations en colère dans tous les camps de réfugiés, en condamnant et en rejetant les accords de normalisation entre les émirats, le Bahreïn et Israël à Washigton.

Les manifestants ont exprimé leur colère envers tous les projets visant à liquider la question palestinienne, y compris l’accord du siècle, le plan d’annexion israélien et les accords de normalisation.

Ils ont affirmé leur adhésion aux constantes nationales et au droit à l’autodétermination, et ont rejeté toutes les conspirations visant la cause palestinienne et le projet national tendant à établir un État indépendant avec Jérusalem comme capitale et le droit des réfugiés de retourner sur leurs terres.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite