Accueil Rapports et Enquêtes 04/January/2021 09:54 PM

Les forces d'occupation intensifient leurs violations par la démolition, la répression et les arrestations, et les colons poursuivent leurs attaques à grande échelle en Cisjordanie.

Les forces d'occupation intensifient leurs violations par la démolition, la répression et les arrestations, et les colons poursuivent leurs attaques à grande échelle en Cisjordanie.

Ramallah, le 4 janvier 2021, WAFA- Les forces d'occupation israéliennes ont intensifié ce lundi, leurs violations et leurs crimes, avec davantage de démolitions, de répression, d'arrestations, de bouclages et de nivellement des terres, tandis que les colons et les soi-disant "jeunes des collines" ont continué leurs attaques à grande échelle en Cisjordanie et Jérusalem en effectuant des opérations violentes et saccageuses et causant des dommages aux propriétés des citoyens.

Les attaques des forces israeliennes d’occupation :

Dans la ville de Tulkarem, les forces israéliennes ont perquisitionné un hôpital et ont lancé des bombes sonores à l’intérieur, Selon le directeur de l’hôpital, le Docteur Haitham Shadid.

Tout le monde était surpris à 3h30 du matin de la prise d'assaut de l’hôpital et le  lancement de bombes sonores, ce qui a provoqué  un état de terreur chez les malades et les médecins, sans pourtant faire de blessés.

En outre, les soldats de l’occupation avaient effectué une incursion dans la ville de Tulkarem et son camp de réfugiés en ouvrant le gaz lacrymogène intensivement envers les jeunes palestiniens, en même temps l’armée israélienne a perquisitionné et fouillé précisément des maisons et des magasins commerciaux.

Dans le gouvernorat de Jénine, les forces d'occupation israéliennes ont pris d’assaut, lundi soir, un village situé à l'ouest de Jénine, au nord de la Cisjordanie et ont fouillé  plusieurs maisons, selon une source locale.

Le secrétaire du Fatah du village, Hussein Jaradat a mentionné que des forces importantes de l'armée d'occupation ont pris d'assaut le village, ont fait des descentes dans plusieurs maisons, les ont fouillé, interrogé leurs habitants et ont enregistré leurs numéros d'identité.

Au sud-ouest de Jénine, trois civils ont été blessés par des balles des forces d'occupation israéliennes, ce lundi soir, aux membres inférieurs, ils ont été transférés dans un hôpital de la ville.

Ces prises d’assaut  indiquent que les villageois sont soumis au harcèlement et aux attaques presque quotidiennes des forces d'occupation.

Au nord de la ville de Ramallah, les forces israéliennes de l’occupation ont installé des barrages militaires et ont fermé la porte de fer  installée sur les territoires du village ‘Aboud’ au nord-ouest de la province de Ramallah.

L’occupation a entravé la circulation des palestiniens et a interdit les véhicules des citoyens d’y passer, selon des sources locales.  

Dans le même, les forces d’occupation israéliennes ont rasé aujourd’hui des terres, dans le  village de Deir Nidham, dans le nord de la ville de Ramallah.

Les soldats de l’occupation ferment  toujours le village ‘Deir Nizam’ pour le deuxième jour consécutif, sachant qu’hier l’occupation a arrêté 20 citoyens et les a agressés sauvagement.

Au nord de Naplouse, les forces israéliennes ont envahi le site archéologique de Sabastiya et se sont déployées intensivement dans la région et ont également vérifié les cartes d’identité des visiteurs, a rapporté le maire de la localité, Mohammed Azem à ‘WAFA’.

Il convient de noter que l’occupation et les colons envahissent quotidiennement, le site archéologique de Sabastiya.

Sabastiya est une ville archéologique située au nord- ouest de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie et compte environ 3000 résidents palestiniens

Au nord d'Hébron, un jeune homme a été brûlé à la main, touché par une cartouche de gaz lacrymogène et des dizaines de personnes asphyxiées, lors d'affrontements avec les forces d'occupation israéliennes dans le camp d'Al-Arroub et la ville de Beit Ummar,

Au sud de la ville de Jéricho, deux palestiniens ont été blessés par de vraies balles de l’occupation et des balles en caoutchouc durant des affrontements entre les soldats israéliens et les jeunes palestiniens dans un camp de réfugiés D’après des sources locales, plusieurs engins militaires  ont accompagné les soldats israéliens lors de l’incursion effectuée dans le camp ce matin et ont fermé l’entrée principale du camp, tout en lançante de vraies balles et des balles en caoutchouc ainsi que des bombes sonores, causant des cas d’asphyxie chez des dizaines de Palestiniens.

A l’est de la ville occupée de Jérusalem, les bulldozers de l’occupation israélienne ont démoli aujourd’hui des installations et des murs, dans la bourgade d’Anats selon une source locale.

Le maire d’Anata a déclaré à WAFA que les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la bourgade, avant de démolir quatre installations et des murs, situés dans la zone industrielle.

Par ailleurs, une famille Palestinienne de la ville occupée de Jérusalem a reçu aujourd’hui une décision d’évacuer sa maison.

Le tribunal d’occupation israélien a remis une décision au citoyen jérusalémite Nidham Abu Rmouz pour évacuer son domicile dans le quartier de Batn Al-Hawa à Silwan au sud de la mosquée d’Al-Aqsa, au bénéfice des colons.

Il convient de noter qu'environ 87 familles de Jérusalem sont susceptibles d'être expulsées à tout moment dans le quartier de Batn Al-Hawa à Silwan.

Le vandalisme des colons:

Lundi, des colons israéliens et leurs bulldozers ont balayé des territoires palestiniens dans la vallée du Jourdain, en préparation de  les saisir afin d’établir un projet agricole dans la région, selon l’activiste des droits, Aref Daraghmeh.

Dans le même contexte, d'autres colons israéliens ont saccagé les pneus des véhicules dans le village de Sarta à l’ouest de Salfit au nord de la Cisjordanie occupée, selon des sources locales.

A l’ouest de la ville occupée de Bethléem, les colons israéliens ont déversé aujourd’hui les eaux usées dans des terres agricoles d'un village selon le chef du conseil villageois, Mohamad Sbaten.

Des colons ont attaqué ce lundi soir, les véhicules des citoyens et ont fermé une rue vitale dans le centre de Jérusalem occupée, ont rapporté des témoins.

Ils ont dit à WAFA que les colons avaient fermé la rue du côté de la "porte du tunnel" et y avaient brûlé des pneus en caoutchouc.

Dans le même contexte, des colons ont fermé le carrefour "Gush Etzion", au sud de Bethléem, sous la protection des forces israéliennes selon Le jeune militant Hamad Taqatqa.

Taqatqa a déclaré à WAFA que les colons se sont rassemblés au carrefour, agitant des drapeaux israéliens, avant de le fermer, ajoutant que les forces d'occupation ont arrêté les véhicules des citoyens et les ont fouillés.

Des colons israéliens ont envahi aujourd’hui les esplanades de la mosquée d’Al-Aqsa, du côté de la porte des maghrébins, sous la protection de la police israélienne, selon le département des waqfs islamiques à Jérusalem occupée.

Les colons ont également fait des marches provocantes dans la mosquée sainte d’Al-Aqsa.

Considérée le troisième site le plus saint de l'islam et la première Qibla de l'Islam, la mosquée d’Al-Aqsa subit toujours des effractions par les colons et les agents de police israéliens.

Les violations des colons se sont multipliées de manière systématique pour infliger le plus grand préjudice aux citoyens, afin de  créer une génération psychologiquement détruite qui n'est pas en mesure de se défendre.

La violence des colons contre les Palestiniens et leurs biens est courante en Cisjordanie et est rarement poursuivie par les autorités israéliennes.

Les colons commettent fréquemment des actes de violence contre les Palestiniens avec le plein appui des autorités israéliennes. Ces actes de violence incluent des incendies de biens et des mosquées, des jets de pierres, le déracinement des cultures et des oliviers, des attaques contre des habitations vulnérables.

En violation du droit international, plus de 600 000 Israéliens vivent dans des colonies uniquement juives à Jérusalem-Est occupée et en Cisjordanie.

Les organisations internationales ont signalé une forte augmentation de la violence des colons à l‘encontre de civils palestiniens en Cisjordanie occupée ces dernières années.

F.N

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelles connexes