Accueil Rapports et Enquêtes 19/February/2021 10:26 PM

Bilan des violations quotidiennes des forces d’occupation israéliennes et les colons contre le peuple Palestinien

 

Ramallah, le 19 février 2021, WAFA- les forces israéliennes poursuivent leurs répressions des marches pacifiques anti-colonisation de chaque vendredi, inondent les cultures agricoles par  des eaux usées, en plus des arrestations journalières, en coïncidence avec le profanation des colons de la mosquée Al-Aqsa et les prises d’assaut des sites archéologiques.

Arrestations: 

Les forces d’occupation israéliennes ont capture aujourd’hui, vendredi trois citoyens de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon une source locale.

Le directeur du Club du prisonnier à Jénine, Montaser Sammour a mentionné à WAFA que les citoyens palestiniens, Ismail Abu Al-Wafa (31 ans) et Abdullah Fahmy Shaaban (30 ans) ont été arrêté ce matin par les forces d’occupation après l’assaut et la fouille de leurs maisons.

Pour la deuxième journée consécutive, Israël inonde et endommage des centaines de dunums de terres à Gaza

Israël a ouvert aujourd'hui des barrages collectant l'eau de pluie vers les terres à l'est de la ville de Gaza, inondant des centaines de dunums de terres agricoles pour la deuxième journée consécutive, ont déclaré des fermiers palestiniens.

Le correspondant de WAFA a rapporté, citant des agriculteurs, qu'Israël avait intentionnellement ouvert les barrages et drainé l'eau de pluie collectée, inondant la bande de Gaza et endommageant des centaines de dunums de terres agricoles. Les pertes pour les agriculteurs ont été estimées en milliers de dollars.

La mosquée Al-Aqsa

Les forces d’occupation israéliennes ont intensifié aujourd’hui leurs mesures militaires à proximité de la mosquée d’Al-Aqsa et de la vieille ville de Jérusalem occupée, selon des témoins.

Notre correspondant a rapporté, selon des témoins, que les forces d’occupation se sont déployées sur diverses entrées de la vieille ville et de la mosquée sainte.

Les soldats d’occupation ont vérifié les identités des fideles et ont empêché trois bus transportant des fidèles de la Cisjordanie d’entrer dans la mosquée d’Al-Aqsa pour effectuer la prière du vendredi.

Les répressions contre les marches pacifiques anti-colonisation:

Beit Dajan:

Un citoyen Palestinien a été touché ce vendredi par les balles métalliques recouvertes de caoutchouc alors que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé des centaines de citoyens participants à une marche pacifique organisée en protestation contre la construction d’avant-poste sur les terres du village de Beit Dajan à l’est de Naplouse, ville palestinienne basée dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon des sources locales.

Les sources ont dit à WAFA que les soldats d’occupation ont lancé les balles métalliques recouvertes de caoutchouc et les bombes lacrymogènes sur les protestants, blessant un citoyen par une balle au pied.

Kafr Qaddoum:

Au moins un Palestinien a été blessé aujourd'hui et de nombreux autres ont étouffé par inhalation de gaz alors que les forces d'occupation israéliennes ont attaqué des Palestiniens participant à un rassemblement dans le village de Kafr Qaddoum, au nord-ouest de la Cisjordanie occupée, selon des témoins.

Les soldats ont tiré des balles recouvertes de caoutchouc, des balles en éponge et des gaz lacrymogènes sur les manifestants pour les disperser, blessant au moins l'un d'entre eux avec une balle en éponge au pied.

La population du village est connue pour son activisme dans la résistance populaire aux activités contre la construction et l'expansion des colonies israéliennes illégales dans les territoires palestiniens occupés.

Presque quotidiennement, des affrontements éclatent avec l'armée d'occupation israélienne dans le village lors des manifestations anti-colonies.

Le vandalisme des colons:

Des dizaines de colons ont pris d'assaut le site archéologique de ‘Khan al-Laban’ au sud du village d'al-Laban al-Sharqiya, au sud de Naplouse, avec la protection d'importantes forces de soldats d'occupation, nous a informé notre correspondant,

Il a mentionné que les résidents du village avaient effectué la prière du vendredi sur le lieu et  ont confronté les colons lors de leur prise d'assaut du Khan, avec la protection de l'armée d'occupation, qui a empêché les citoyens de les atteindre.

Il est à noter que Khan al-Laban est un ancien bâtiment de l’époque Ottomane, situé sur la route principale Ramallah-Naplouse et pendant deux mois, chaque vendredi, il est exposé à l'assaut des colons pour tenter de le contrôler, en particulier la source d'eau qui se trouve à l'intérieur.

F.N

 

Nouvelles connexes