Accueil Présidence 04/August/2022 06:57 PM

La présidence condamne la décision du tribunal d'occupation contre le gouverneur de Jérusalem, Adnan Ghaith

La présidence condamne la décision du tribunal d'occupation contre le gouverneur de Jérusalem, Adnan Ghaith
le gouverneur militant de Jérusalem, Adnan Ghaith

Ramallah, le 4 août 2022, WAFA - La présidence a condamné la décision rendue aujourd’hui, par le tribunal d'occupation israélien contre le gouverneur militant de Jérusalem, Adnan Ghaith, lui imposant une assignation à résidence sans préciser de durée.

Dans un communiqué, la présidence a confirmé, que cette décision viole le droit international humanitaire et les chartes des droits de l'homme, soulignant que ces mesures israéliennes contre Jérusalem, ne nous empêcheront de nous attacher à nos principes et de défendre nos lieux saints et notre capitale.

Les forces israéliennes  ont arrêté le gouverneur Ghaith à son domicile dans le quartier de Silwan, au sud de la mosquée Al-Aqsa, lundi matin.

Le gouverneur Ghaith fait l'objet d'une campagne de persécutions, d'arrestations et d'interdiction de participer à des réunions ou à des rencontres avec des personnalités palestiniennes, en plus de l'empêcher de voyager ou de quitter Jérusalem occupée, car il a été arrêté plus de 17 fois depuis qu'il a pris ses fonctions au poste de gouverneur de Jérusalem, ainsi que de l'empêcher d'entrer en Cisjordanie, sous prétexte de ses contactes avec les dirigeants palestiniens.

Ce n'est pas la première fois que Ghaith fait face à une telle peine puisqu'en 2000, il a été assigné à résidence pendant plus de deux ans, après quoi il a été jugé avec une peine d'emprisonnement effective de plus d'un an et demi.

Le gouvernement israélien ne permet pas à l'Autorité palestinienne d'avoir une quelconque activité politique ou sociale à Jérusalem-Est occupée.

De son côté, le Premier ministre Muhammad Shtayyeh a lui aussi condamné la décision du tribunal d'occupation israélien, contre le gouverneur de Jérusalem, Adnan Ghaith, en lui imposer une détention à domicile.

Shtayyeh a considéré la décision comme une violation du droit international humanitaire et des droits de l'homme, et une entrave au travail du gouverneur dans l'exercice de ses fonctions de prestation de services aux citoyens de la ville de Jérusalem occupée, qui subit des tentatives de judaïsation, de famille, et d'effacement identitaire, avec l'arrogance de la force, soulignant que toutes ces pratiques ne réussiront pas à changer les traits de la ville sainte.

Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères a condamné le ciblage par les autorités d'occupation israéliennes du gouverneur de Jérusalem Adnan Ghaith.

« Israël continue ses crimes et ses violations dans la ville occupée de Jérusalem et contre ses symboles nationaux, et ses arrestations et détentions répétées du gouverneur Adnan Ghaith » a dénoncé le ministère.

Il a appelé la communauté internationale, y compris les Nations Unies, à faire pression sur les autorités d'occupation coloniale israéliennes pour qu'elles cessent immédiatement de poursuivre le gouverneur Ghaith.

F.N

Nouvelles connexes